Rose Christiane Ossouka Raponda occupe la 5e place du classement « Les femmes qui changent l’Afrique »

0
213
Rose-Christiane-Ossouka-Raponda1

Le magazine féminin Amina a récemment publié son classement annuel des « femmes qui changent l’Afrique ». Le Premier ministre gabonais Rose Christiane Ossouka Raponda y occupe la 5e place.

Selon le magazine, le Gabon doit le succès de sa riposte contre la pandémie de Covid-19 à cette dame. Son efficacité est d’ailleurs reconnue par le chef d’État gabonais Ali Bongo Ondimba, qui en est fier et ne tarit pas d’éloges à son égard. « Le Gabon est cité en modèle, y compris par l’OMC, pour la qualité de sa riposte », indique le document.

Pour rappel, Rose Christiane Ossouka Raponda est économiste de formation. Pour devenir cheffe de gouvernement en juillet 2020, elle avait bénéficié  « du soutien de la première dame Sylvia Bongo Ondimba et de l’influente présidente de la Cour constitutionnelle, Marie-Madeleine Mborantsuo », apprend-on.

La première place du classement des femmes qui changent l’Afrique est occupée par Ngozi Okonjo-Iweala, la première femme à la tête de l’Organisation Mondiale du Commerce. La seconde est occupée par Samia Suluhu Hassan, la première femme présidente de la Tanzanie. Vient ensuite Victoire Tomegah Dogbe, la première femme chef du gouvernement au Togo. Et enfin, la quatrième place revient à l’Égyptienne Ghada Fathi Waly qui dirige les Offices des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC).

Leave a reply