Santé/Gabon : La Badea pourrait financer le volet santé du Plan d’accélération de la transformation (PAT)

0
171

Le ministre gabonais de la Santé s’est entretenu avec le chef de la mission de la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (Badea) hier. Mohamed Lemine Raghani séjourne actuellement au Gabon pour effectuer une mission consultative auprès du gouvernement.

Au cours de cette audience, les deux personnalités ont discuté de diverses « pistes de coopération entre le ministère de la Santé et l’institution financière dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’accélération de la transformation (PAT) ». Elles se sont particulièrement penchées sur la question de l’opérationnalisation des départements sanitaires et la formation des paramédicaux.

Lors de l’entretien, Guy Patrick Obiang Ndong a présenté le projet de formation des agents de santé communautaire à Mohamed Lemine Raghani. Une fois formés, ces agents devront remplir d’importantes missions. Ils devront conseiller les patients sur la prévention des risques. Ils seront chargés de leur administrer des soins basiques et de les référer ensuite, vers des structures sanitaires adaptées. Le ministre de la Santé a également exprimé l’ambition du gouvernement de « réhabiliter deux autres écoles de formation professionnelle du personnel paramédical ». Ces deux écoles s’ajouteront à celles de Makokou et de Mouila.

Le montant global de financement du volet santé du PAT est estimé entre 50 et 100 milliards de FCFA. Cette somme servira à réhabiliter 150 centres de santé primaires, former 500 personnels soignants et mettre à niveau les soins de santé primaire. La Banque arabe pour le développement économique en Afrique (Badea) pourrait financer une importante part de ce budget.

Le montant global de la mise en œuvre du PAT 2021-2023 est compris en 4200 et 4500 milliards de FCFA.

Leave a reply