Secteur du bois : la phase pilote du système de traçabilité du bois vient d’être lancée

0
537

Le 27 mars 2021, la phase pilote du système de traçabilité du bois baptisé « Minef », a été lancé par le ministre des Eaux et Forêts, de la Mer, de l’Environnement, chargé du Plan Climat, et du Plan d’Affectation des terres, Lee White ; son ministre délégué, Charles Mve Ellah et quelques responsables de l’administration forestière et douanière.

Selon l’Agence d’exécution des activités de la filière forêt-bois (Aeaffb), cette première phase « axée sur les modules d’empotage et de transport, a été menée au sein de la brigade de contrôle des produits forestiers d’Owendo, notamment ceux des sites d’empotage de l’opérateur Gabon Best Natural Source (GBNS) et de la Société nationale du bois du Gabon (SNBG) ».

Le personnel de l’administration forestière et les opérateurs économiques pré-identifiés bénéficieront de plusieurs formations dans ce sens. A l’horizon janvier 2022, le système de traçabilité serait officiellement lancé après les tests des modules, l’amélioration et la finalisation de l’architecture de l’application.

Le rôle dudit système est de mettre à la disposition de l’administration forestière, douanière et fiscale, des données fiables sur l’acheminement des produits bois de la forêt au port d’exportation ou à l’usine. Les étapes de l’exploitation du système seront extraites grâce à des étiquettes et des codes-barres (inventaire d’exploitation ; abattage ; carnet de chantier, transport, transformation, empotage).

Il s’agit également d’une importante avancée en matière de lutte contre le trafic illégal des ressources forestières. Le système de traçabilité promeut la légalité des produits à base de bois gabonais, le respect de l’environnement, ainsi que la croissance économique et la création d’emplois.

Le secteur forestier représente 60% du PIB (hors hydrocarbures) du Gabon.

 

Leave a reply