Sécurité des recettes de l’État : Vers une collaboration entre la douane et le Conseil gabonais des chargeurs

0
275

Le directeur général du Conseil gabonais des chargeurs (CGC), Pierre Moise Mba s’est entretenu avec son homologue des Douanes Boris Admina Atchoughou, mercredi dernier. L’objectif de ces échanges était d’élaborer une stratégie commune afin de mieux sécuriser les recettes de l’État. Les deux personnalités ont décidé de collaborer. « Cette rencontre constitue le prélude à la signature d’un contrat de partenariat entre les deux administrations », apprend-on.

Selon Pierre Moise Mba, cette collaboration sera très bénéfique au gouvernement gabonais. Elle permettra de renforcer les mesures de lutte contre les fraudes massives au Gabon. Ces fraudes « entraînent une perte importante dans les recettes de l’Etat », justifie-t-il. Une récente étude effectuée par les Douanes a révélé que chaque année, l’État gabonais perd plusieurs dizaines de milliards de FCFA.

Grâce à la signature de cette nouvelle convention, la CGC et la Douane pourront échanger davantage d’informations. Il leur sera ainsi plus facile de consolider les mécanismes de contrôle pour éviter de futurs détournements. L’administration douanière pourra se servir des données de la CGC pour forcer les opérateurs économiques à payer régulièrement leurs impôts.

Les autorités gabonaises prévoient réunir 333,3 milliards de FCFA de recettes douanières cette année. La loi de finances 2020 avait prévu 263,1 milliards de FCFA. Les recettes connaîtront donc une hausse de 70,1 milliards de FCFA. D’après l’administration douanière, cette hausse est due à l’augmentation des droits et taxes de douanes à l’importation et à l’exportation.

 

Leave a reply