Ségolène Royal félicite les efforts de Sylvia Bongo Ondimba

0
108
Sylvia Bongo Ondimba

Ségolène Royal, l’ancienne candidate à l’élection présidentielle française, aujourd’hui présidente de l’ONG Désirs d’Avenir pour la Planète, séjourne actuellement au Gabon. Accompagnée de la Première dame gabonaise Sylvia Bongo Ondimba, elle s’est rendue hier à Bifoun à 175 kilomètres de Libreville. C’était pour la réception des travaux de réhabilitation d’un centre de Santé équipé de panneaux solaires.

Plusieurs hautes personnalités, dont l’Ambassadeur de France au Gabon, Alexis Lamek, étaient présentes. Le ministre gabonais de la Santé, le Dr Guy-Patrick Obiang Ndong, et d’autres autorités civiles de la province du Moyen-Ogooué étaient également là.

D’après l’ancienne candidate, il s’agit d’un « magnifique projet de centre de soins et de maternité capable de proposer des prestations de très haut niveau. ». Elle s’est dite très heureuse d’y avoir apporté sa « petite contribution ». Le nouveau centre est le premier conjointement construit par le ministère de la Santé, la Première dame et l’ONG Désirs d’avenir pour la planète. Plusieurs autres centres du même genre verront bientôt jour. L’objectif de l’initiative est de réhabiliter et équiper en panneaux solaires, les maternités des zones rurales et semi-rurales du Gabon.

L’ambition des autorités est d’optimiser la qualité des services sanitaires afin de réduire le taux de mortalité maternelle et infantile, apprend-on.

Notons que l’ONG Désirs d’avenir de la planète et la Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille (FSBO) coopèrent depuis la COP21. La mission de l’organisation non gouvernementale est d’« apporter l’énergie solaire aux maternités afin que les femmes n’accouchent plus dans l’obscurité de la nuit ». La structure a déjà offert 90 panneaux solaires au Gabon, dans ce cadre.

Ségolène Royal a saisi cette occasion pour couvrir d’éloges la première dame gabonaise. C’était suite à la visite de la Maison d’Alice à Angondjé dans la commune d’Akanda au nord de Libreville.« J’ai beaucoup d’admiration parce que c’est une réalisation très intégrée, c’est-à-dire, qui a pensé à tout ce qui est accueil des malades en liaison directe avec le Centre de cancérologie de Libreville. », a-t-elle déclaré.

Leave a reply