Selon Madeleine Berre, le nouveau Code du travail protège les droits des travailleurs et garantit la croissance des emplois

0
332

Le 10 mars 2021, la ministre gabonaise de l’Emploi, Madeleine Berre a déclaré que « le Nouveau Code du travail est un code progressiste qui protège les droits des travailleurs et garantit la croissance des emplois ». La réforme avait été initiée par le ministère du Travail et s’inscrit dans le cadre du Plan d’accélération de la transformation 2021-2023 (PAT).

La mouture finale du nouveau Code du travail a été adopté il y a un mois. Selon la ministre, le texte répond aux exigences et réalités du marché du travail au Gabon. Il intègre des dispositifs innovants en matière d’insertion, réinsertion et/ou reconversion professionnelles.

Les contrats saisonniers, à temps partiel, intermittent, d’intérim et de mission bénéficient désormais de nouveaux statuts et de plusieurs droits sociaux tels que la formalisation de la relation contractuelle, l’ancienneté, les modalités de rémunération, et bien d’autres avantages. Les travailleurs journaliers et hebdomadaires, quant à eux, jouiront dorénavant d’importants filets sociaux dont la sécurité sociale via la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) et l’assurance maladie via la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS).

Le Contrat à durée déterminée qui durait autrefois 4 ans, est ramené à 2 ans dans le nouveau Code. Les autorités présentent ce nouveau texte comme un « levier facilitant l’accès des jeunes au marché de l’emploi et renforçant la protection des travailleurs ».

Il contient de nouvelles dispositions sur la rupture d’un contrat de travail ; la mise à disposition de milliers de contrats d’apprentissage, professionnalisation, adaptation professionnelle ou reconversion professionnelle en faveur des jeunes déscolarisés, des jeunes diplômés et anciens travailleurs ; et engage les entreprises à garantir des conditions minimales en matière de santé et de sécurité sociale.

Leave a reply