Sommet UE-UA : Ali Bongo Ondimba souhaite produire une électricité 100 % propre à l’horizon 2035

0
233

Le chef d’État gabonais Ali Bongo Ondimba a participé à une table ronde sur le changement climatique jeudi dernier. C’était lors du 6e sommet Union européenne – Union africaine à Bruxelles en Belgique.

Le numéro un gabonais a annoncé que le Gabon envisage de produire une énergie électrique entièrement propre d’ici quelques années. L’objectif est « de sortir d’un mix énergétique composé à 50 % d’énergies fossiles, pour atteindre d’ici 2030 un mix énergétique 100 % propre, dont 80 % d’hydroélectricité », explique-t-il.

Ce fut l’occasion pour ABO d’inviter les investisseurs internationaux à accompagner le développement durable en Afrique et au Gabon, en particulier. Plusieurs investisseurs soutiennent actuellement la transition énergétique du pays. L’entreprise turque Desiba Energy, va bientôt construire une centrale solaire d’une capacité de 20 MW à Mouila. En partenariat avec la Caisse des Dépôts et consignation du Gabon, l’entreprise Engie Africa et sa filiale Ausar Energy vont construire 8 centrales solaires hybrides. Prévues pour être érigées dans des communes reculées du nord-ouest du pays, ces 8 centrales permettront au pays d’économiser un million de litres de fuel par an. Ce volume de fuel équivaut à 2600 tonnes de CO2. Ces infrastructures permettront aussi de 30 % les coûts de production.

Par ailleurs, les réflexions sont également en cours pour remplacer l’usage du gasoil dans le transport public par celui du gaz naturel. Ce gaz pollue beaucoup moins l’environnement. Le Gabon est un leader mondial de la lutte contre les changements climatiques. C’est l’un des rares pays au monde à absorber plus de CO2 qu’il n’en émet. La protection de l’environnement et de la biodiversité est au cœur de la stratégie d’Ali Bongo Ondimba.

Leave a reply