Trafic d’ivoire : Une nouvelle méthode de recensement des populations d’éléphants de forêt d’Afrique vient d’être réalisée au Gabon

0
335

En partenariat avec des experts de l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN), une équipe de scientifiques de la Wildlife Conservation Society (WCS) a développé une méthode de recensement des populations d’éléphants de forêt d’Afrique. L’objectif de l’initiative est d’informer des stratégies et actions pour la préservation de cette espèce menacée.  La méthode vise aussi à permettre aux chercheurs de connaître le nombre d’éléphants qu’il reste et leur localisation.

La nouvelle méthode intervient dans un contexte où les éléphants de forêt d’Afrique ont été récemment classés parmi les espèces « en danger critique d’extinction », par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

Selon le Ministère des Eaux et Forêts, le nouvel outil est essentiellement axé sur des techniques de capture– recapture spatiale (CRS). Il utilise des pièges photographiques ainsi que l’analyse des excréments.

« La détection des éléphants de forêt d’Afrique par ADN a été rendue possible grâce au développement récent de techniques génétiques innovantes développées par l’Agence Nationale des Parcs Nationaux (ANPN) et à la création d’un nouveau laboratoire permettant ainsi de réaliser toutes les analyses ADN au Gabon », apprend-t-on.

Les autorités gabonaises entendent se servir des résultats de cette étude pour améliorer la protection des éléphants. La forêt gabonaise abrite 50% de la population mondiale restante de ces animaux menacés de disparition.

Leave a reply