Transformation du bois : la zone économique spéciale de Nkok intéresse le Canada

0
617

Le Canada envisage d’investir dans le secteur de la transformation du bois au Gabon. Une délégation menée par l’ambassadeur du Canada au Gabon, Richard Bale s’est récemment entretenu avec l’administrateur général de la Zone économique spéciale (ZES) de Nkok. Le délégué général du Québec, Iya Touré était également présent à la rencontre.

Il s’agissait pour les hôtes « d’identifier les opportunités d’affaires dans le secteur de la 3e transformation du bois, au sein de la ZES de Nkok ». La délégation a profité de l’occasion pour faire le tour de l’espace. Lors de cette visite, Anne Nkene Biyo’o a pris le soin de leur présenter la ZES et ses nombreux atouts. L’initiative s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’Accélération de la Transformation (PAT).

Selon les autorités, la présence des investisseurs canadiens dans la ZES permettra de booster les activités de transformation de bois. L’ambition du gouvernement gabonais est d’accélérer le développement de ce secteur au cours de cette année. « La production des bois débités [bois en billes] progresserait de 2,5 % à 1,17 millions de mètres cube contre -5,4 % en 2020 », indique le ministère de l’Économie.

La Zone économique spéciale de Nkok a été lancée en 2012. Elle est composée de 85 entreprises en production, dont 68, dans le secteur bois. En 2020, 775 000 m³ de bois y ont été transformés, soit une hausse de 10,7 % par rapport à l’année précédente. 

Leave a reply