Un couple interpellé à Akanda pour avoir tiré sur deux personnes

0
240
libreville

Les agents de la Préfecture de police de Libreville ont interpellé vendredi dernier, Nicolas Élé et son épouse, un couple congolais. Les mis en cause étaient activement recherchés pour meurtre, blessures volontaires et non–dénonciation de crime. Nicolas Élé se serait enfuis avec sa compagne après avoir tiré sur la propriétaire du terrain qu’il squattait et sur un jeune homme venu s’enquérir des faits. Transportée à l’hôpital, la propriétaire a perdu sa jambe. Le jeune homme, lui, n’a pas survécu.

Les faits remontent à jeudi dernier à Malibé 2, au Cap-Estérias. Yezengoye Ibangot, une militaire à la retraite, a acheté un terrain en 2008. Habitant à Mbigou avec son conjoint, cette dernière aurait abandonné les lieux. Sans aucune permission, Nicolas Élé s’y serait installé avec son épouse. Informée, la propriétaire les aurait renvoyés de nombreuses fois, mais le couple revenait aussitôt.

De retour à Libreville, la militaire retraitée décide de mener des travaux sur son terrain. Une fois sur place, elle est surprise par l’arrivée du couple. Le mari ouvre le feu avec un fusil de type calibre 12. Il touche la propriétaire au pied et elle s’évanouit. Se trouvant à proximité, deux jeunes hommes viennent s’enquérir des faits. Nicolas tire une balle dans le dos de l’un d’eux. La victime décède sur le champ. Son second a réussi à s’enfuir. « Voyant qu’il avait à nouveau chargé son fusil, j’ai fait le mort. Il a encore tiré sur le jeune homme qui était déjà étalé au sol. Puis il s’est avancé vers moi en disant, on verra où tu vas encore discuter ce terrain vu que tu es déjà morte », raconte la militaire.

Les deux mis en cause ont été placés en garde à vue dans les locaux des services judiciaires de Libreville.

Leave a reply