Un policier gabonais vend l’identité de son jeune frère mort pour de l’argent

0
298

Les faits se sont déroulés en 2012. Un agent des forces de police nationale dénommé Angelo a vendu l’identité de son défunt frère à un Béninois répondant au nom de Romain Ely Bossou. En échange, il aurait reçu l’insignifiante somme de 200 000 FCFA. La découverte a récemment été faite par le cabinet Obame. Il s’agit d’une agence spécialisée dans l’accompagnement juridique des justiciables et la facilitation de procédures judiciaires.

Arrivé au Gabon en 2009, Romain Ely Bossou n’avait pas encore la nationalité gabonaise. Il était venu dans le pays avec l’aide d’une de ses sœurs vivant à Libreville. Il avait l’intention de faire sa carte de séjour, mais un policier lui avait proposé de lui obtenir la nationalité. « C‘est un agent de la Police qui m’a dit qu’en raison du bien que ma sœur lui a fait, il va m’aider à être Gabonais», confie-t-il. L’agent vendeur, dénommé Angelo lui avait ensuite délivré un récépissé puis une carte d’identité nationale définitive au nom de Paul Mamick Mbembo, le jeune défunt. Pour l’agent de police, « il était hors de question que l’acte de naissance et les papiers de son frère chôment à la maison ».

9 ans plus tard, Romain Ely Bossou a été arrêté alors qu’il tentait d’établir un passeport gabonais. Lors des démarches de réalisation du passeport, le cabinet Obame découvre que sa carte d’identité n’est pas authentique. D’après l’agence, il s’agirait « d’un important réseau de faussaire solidement mis en place par certains agents de police ». 

Leave a reply