Un service social au sein du CHU Jeanne Ebori désormais

0
300

Le Centre hospitalier universitaire (CHU) mère enfant de la Fondation Jeanne Ebori de Libreville dispose désormais d’un service social. Le service a été officiellement ouvert lundi dernier.

L’objectif de l’initiative est de soutenir les personnes démunies qui éprouvent des difficultés à solder leurs factures. Elle intervient quelques jours après qu’une jeune nourrice et son bébé aient été « séquestrés » à l’hôpital. La raison était le non-paiement d’une facture de 700 000 FCFA. Des cas similaires sont légion au CHU Jeanne Ebori.

D’après le directeur général du CHU, le nouveau service social travaillera en accord avec le ministère des Affaires sociales. Le ministère des Affaires sociales assurera la prise en charge financière. Celle médicale est déjà assurée par l’hôpital, indique Pr Jean-François Meye. Afin que le mécanisme d’aide soit bien élaboré, le nouveau service collaborera également avec la Cnamgs. « Ce service social travaillera en partenariat avec le bureau de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (Cnamgs) », a déclaré Prisca Koho Nlend, le ministre des Affaires sociales.

Grâce à ce service, de nombreuses familles démunies peuvent désormais se faire soigner sans inquiétudes. L’ambition du gouvernement gabonais est de garantir une prise en charge de qualité pour les Gabonais économiquement faibles (GEF).

Leave a reply