Vers une meilleure gestion des droits d’auteurs et du statut d’artiste au Gabon

0
368

Le gouvernement gabonais envisage d’optimiser le statut des artistes gabonais à l’horizon 2024. C’est ce qu’indique le document de cadrage macroéconomique et budgétaire.

Pour atteindre cet objectif, les autorités gabonaises projettent de mettre en œuvre une série de mesures. L’École nationale d’art et manufacture (Enam) sera rénovée. Ayant pour mission de former les artistes gabonais, la structure est actuellement en mauvais état. Les artistes, établissements, entreprises et compagnies du domaine culturel seront répertoriés. Le patrimoine culturel du Gabon sera inventorié. Une stratégie sera également mise en œuvre pour promouvoir le parc national de la Lopé-Okanda.

La pandémie de Covid-19 a fragilisé la situation des artistes gabonais. De multiples actions ont été menées par les autorités gabonaises pour remédier à cela. L’année dernière, le fonctionnement du Bureau gabonais du droit d’auteur et des droits voisins (Bugada) a été redéfini et réorganisé. Créé en 2013, le Bugada assure la protection des droits d’auteur et la formation des acteurs culturels.

D’après le document de cadrage macroéconomique, un budget de 21,4 milliards FCFA sera consacré au secteur des loisirs, culture et culte pour le compte de 2022. 

Leave a reply