Violences faites aux femmes : L’État gabonais licencie 24 téléconseillers du 1404

0
301
conseil-ministres

Le gouvernement gabonais vient de licencier 24 téléconseillers du centre d’appel instauré pour permettre aux populations de dénoncer les cas de violences faites aux femmes. Il s’agit du « 1404 ». Ce licenciement intervient suite à un tweet d’une internaute. Cette dernière indique avoir tenté en vain, d’avoir du secours auprès des agents.

Les faits se sont déroulés dans la nuit du 30 au 1er avril dernier. Aux alentours de 2 heures du matin, l’internaute appelle le 1404 pour signaler un cas de violence conjugale. Le téléconseiller à l’autre bout du fil lui demande de passer le téléphone à la victime ou de rappeler dans la journée. « J’ai appelé le 1404, on me dit de les rappeler dans la journée et de dire à la meuf de leur expliquer en détail ce qui se passe. S’il la tue cette nuit, elle va bien tout vous expliquer en détail en journée », s’indigne-t-elle sur les réseaux sociaux.

L’incident est vite appris par le ministère des Affaires sociales. L’institution a décidé de licencier  toute la plateforme téléphonique.

La lutte contre les violences faites aux femmes tient très à cœur au chef d’État gabonais Ali Bongo Ondimba. Les auteurs de tels actes s’exposent à de lourdes conséquences au Gabon.

Leave a reply