Violences faites aux femmes : L’État sensibilise les femmes de Libreville sur la loi 006/2021

0
104
Violences-femmes

Les femmes de la commune de Libreville ont été sensibilisées samedi dernier sur les dispositions de la loi 006/2021. C’était lors d’un séminaire organisé par les experts des ministères de la Justice et de la Santé, avec l’appui des acteurs de la société civile.

La loi 006/2021 protège les femmes contre toute forme de violences et promeut l’égalité avec les hommes. « Cette loi est vraiment une pépite pour nous les femmes, car elle nous protège non seulement des violences physiques, des violences morales et même des violences traditionnelles. », indique la juge Linda Bongo sur Gabon 1ère.

Cette dernière invite les femmes victimes de se rendre dans le commissariat le proche ou saisir le parquet de la République afin de dénoncer leur bourreau. Toutes les dispositions ont été prises pour qu’une procédure soit ouverte pour effectuer une enquête.

Les autorités ont profité de cette opportunité pour rappeler aux populations que cette disposition légale ne tient compte d’aucune différence sociale. « Cette loi 006/2021 n’a pas été faite uniquement pour les femmes appartenant à une grande classe sociale », explique Grâce Ongo-Mbou. Il s’agit de la présidente de l’association Les Guerriers du social. « Elle a été adoptée non seulement pour les femmes gabonaises, mais aussi pour toutes les femmes résident sur le territoire national », ajoute-t-elle.

46% des femmes ont déjà été victime de violence conjugale, d’après une étude de la Fondation Sylvia Bongo Ondimba (FBSO) pour la Famille.

Leave a reply